Les avocats du divorce pas cher: MEFIANCE

Crise oblige, afin de contrer des procédures dispendieuses, de plus en plus de sites de « divorce pas cher » fleurissent sur la toile. De quoi hérisser le poil de nombreux avocats…
(source: Lucile Gros http://droit-inc.fr)

Se débarrasser d’un conjoint embarrassant en moins de trois mois, le tout pour 234e, l’offre est alléchante, n’est ce pas?

Très attirante même. De plus en plus de couples se séparant font appel à ces nouveaux cabinets virtuels. Un divorce low cost, qui, sans être interdit, est critiqué par bon nombre d’avocats. On crie à la concurrence déloyale.

Et pour cause.

Sur certains sites, les conseillers ne sont pas de vrais avocats, ils assistent juste les clients dans leurs démarches (une nuance pas forcément évidente).

Dans d’autres cas, les intervenants sont certes titulaires du CAPA, mais proposent uniquement de traiter les dossiers à distance, sans aucun rendez-vous possible. La rencontre se fera le jour de la comparution devant le juge aux affaires familiales.

Un procédé inadmissible pour nombreux professionnels du Droit…

« Tout ça me rend furieuse! Un divorce, c’est très délicat et très sérieux, on ne peut pas travailler à la va-vite », dénonce Me Alexia Navarro, jeune avocate lilloise, à La voix du Nord.

Si l’accompagnement ne fait pas ses preuves, pourquoi tant de Français recourent-ils alors au divorce en ligne?

Pour le prix tout simplement. Ne pas dépenser trop, c’est le mot d’ordre de nos jours.

Et la différence est nette.

Si sur le web vous pouvez vous séparer pour 240e par époux, il faut compter pas loin de 2000e pour un divorce par consentement mutuel dans un cabinet traditionnel.

Arnaque?

« C’est vraiment n’importe quoi. Ce genre de rupture express entraîne des catastrophes à long terme. Bien sûr, on peut divorcer en deux mois, à condition d’être d’accord sur tout, et d’avoir travaillé longtemps en amont », s’insurge Me Jacqueline Leduc-Novi, à Marianne. (lire la suite sur droit-inc.fr)

Une réflexion au sujet de « Les avocats du divorce pas cher: MEFIANCE »

  1. bayard-massot

    Je trouve que prendre 2000 euros pour un divorce par consentement mutuel et du vol manifeste. En effet mon mari et moi même sommes séparés chacun vit chez lui. Nous n’avons en commun que nos deux filles aujourd’hui âgées de 27 ans 1/2 et qui sont parties du nid familiale. Nous entretenons de bon rapport entre adultes responsables et désirons officialiser en divorçant. Les avocats ne veulent rien entendre ils nous faudra donc avoir recours au divorce en ligne. au lieu de divorcer dans un cabinet proche de chez nous pour une somme identique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *